Épave de Molara

À près d’un mile et demi au sud de Molara, se trouve l’épave d’un navire à une profondeur de 39 mètres sur un fond de sable blanc. Date du naufrage inconnue.

Le long de la côte est de la Sardaigne, et particulièrement entre Molara et San Teodoro, les sous-marins alliés ont coulé au moins 2 bateaux : un dragueur de mines et un vieux vraquier à vapeur qui transportait des ballots de tabac et probablement aussi des céréales.

La grande machine à vapeur à deux pistons indique clairement qu’il s’agit d’un vieux navire à propulsion mécanique et sa taille était également remarquable. De construction mixte, bois et acier, l’épave se développe sur plus de 70 mètres de long.

Le 3 octobre 1941 à 12h32, il est attaqué par une torpille du sous-marin néerlandais O21: des témoins oculaires racontent que le sous-marin n’a capturé que le commandant, tandis que l’équipage, qui avait réussi à s’échapper sur une embarcation de sauvetage, a été relâché.

La plongée, évidemment « dans le bleu », est extraordinaire à la fois pour la particularité de l’épave (en pratique, il s’agit presque d’archéologie navale) et pour la transparence de l’eau. Les débris épars du navire, les milliers de boulons et d’écrous qui maintenaient le placage de la coque, les parties de la proue à la silhouette froissée et les innombrables fragments plus ou moins grands disséminés autour de la coque représentent l’habitat idéal pour de nombreuses espèces.

Les éponges colorées, nudibranches, mérous, dorades, castagnoles, anthias, mulets, congres sont les hôtes habituels de ce vestige silencieux d’une guerre qui, même en Sardaigne, a laissé des traces douloureuses dans ses profondeurs.

Brevet minimum : deep diver
Profondeur :39m