Sec de l’éléphant

La dernière plongée se trouvant au nord-est de Molara, dans le prolongement de la crête qui part du Sec du Figuier, s’appelle Le Sec de l’Éléphant. Il est caractérisé par une étonnante formation rocheuse qui représente, comme sculptée par les mains d’un artiste, une énorme tête d’éléphant avec les oreilles et la trompe.

Comme déjà exposé en parlant de l’histoire géologique de cette région, on suppose qu’il y a environ 18.000 ans, la mer était plus basse de près de 100 mètres. Selon les géologues, ceci expliquerait la formation de ces formes extraordinaires façonnées par le vent, le sable puis par la force des vagues.

Une immersion entre -14 et -38 mètres, parmi de gros rochers de granite reposant sur le sable et entourés d’une magnifique prairie de posidonies. Dans les nombreuses fissures, un œil attentif découvre la dromie (Dromia personata) et la galatée, deux types de crabe, la crevette (Stenopus spinosus), les mousses, ainsi que la murène et les anguilles, la castagnole, sans oublier la dorade et les mérous.

Le parcours, très varié du fait de l’immensité du sec, se déroule à différentes profondeurs et suit parfois le profil des pierres recouvertes d’algues brunes jusqu’au fond sableux qui se prête à des rencontres avec des sérioles, des dorades et des barracudas.

Impossible aussi de ne pas remarquer la présence d’une grande ancre de type Amirauté, de plus de 3 mètres de long et située au sommet d’un rocher.

Brevet minimum:  Advanced – Deep – Nitrox
Profondeur : 18-35